Cannavision420.com » Infos » Weed : bonne ou mauvaise ?

Weed : bonne ou mauvaise ?

La Weed un mot anglais qui désigne ce que nous appelons chez nous le cannabis. Substance fortement addictive mais qui est surtout au centre de tous les débats aujourd’hui, le cannabis divise à coup sûr !

Mais alors : quelle est la position qu’il faut adopter par rapport à la consommation de cannabis, étant donné qu’une large catégorie lui prête d’incroyables vertus, alors qu’une autre le descend ?

Quels sont les différents types de plantes et les effets qu’elles entraînent ?

Vous devez savoir que du cannabis, il en existe de très nombreuses variétés ! En effet, selon la région géographique où il pousse ou encore selon les mélanges que les cultivateurs en font, on peut distinguer plusieurs variétés de cannabis prêtes à la consommation :

  • Le cannabis Sativa ou chanvre cultivé: connu surtout pour ses propriétés psychotropes qui poussent dans des trips plutôt intenses avec hallucinations.
  • Le cannabis indien ou Indica : il provoque un effet plutôt inhibitif, avec un trip beaucoup plus calme, plus cérébral.
  • Le cannabis sauvage ou Ruderalis : très faible en THC (principe actif du cannabis à l’origine de l’effet psychotrope), il n’a donc qu’un très faible effet psychotrope.
  • Le cannabis afghan : il procure une sensation psychotrope très puissante grâce à sa forte teneur en THC.

A partir de ces “souches pures” des hybrides ont été créés par des cultivateurs à travers le monde, notamment aux Etats-Unis où plusieurs variétés sensationnelles sont présentées aux consommateurs. Ces variétés très particulières comme la Ghost Trainwreck, la Gorilla Glue ou encore la Tickle Kush qui vous emmènent dans un trip très puissant et qui sont déconseillées aux consommateurs amateurs et inexpérimentés.

Quel est l’usage thérapeutique du cannabis ?

Si le statut légal du cannabis suscite autant de discussions aujourd’hui, c’est justement parce qu’on se demande comment on peut légaliser sa consommation à titre “médical” si ce dernier est hautement nocif, et s’il ne l’est pas, pourquoi interdire son usage récréatif ?

Mais si la question de la légalisation du cannabis reste loin d’être élucidée, son usage à but thérapeutique est toujours d’actualité, puisqu’il s’agit d’un traitement couramment utilisé dans le traitement de plusieurs affections sous couvert de ses effets :

  • Antalgiques.
  • Anti-émétiques : il est souvent prescrit aux cancéreux après leurs séances de chimio puisqu’il réduit les nausées.
  • Antispasmodique.
  • Contre l’anorexie puisqu’il ouvre l’appétit de façon spectaculaire.
  • Contre la diarrhée.
  • Contre l’épilepsie.
  • Anti-inflammatoire.
  • Soporifique : il s’agit également d’un traitement de choix dans les troubles du sommeil et les insomnies sévères.

Dans le milieu médical, le cannabis indiqué à titre thérapeutique se consomme soit fumé, soit inhalé sous forme de vapeur de THC sublimé et vaporisé à l’intérieur d’un dispositif d’inhalation.

Notre vision, dans nos articles :